Inscrivez-vous à notre newsletter :

Table ronde

1er décembre 2017, 14h00

Table ronde : Quelles nouvelles du cinéma algérien ?

14h-16h

Avoir 30 ans en Algérie aujourd’hui. C’est précisément ce dont il est question dans la programmation « Regards sur l’Algérie ». Le « ici et maintenant » des filmeurs comme des personnes filmées, qui sont nés ou ont eu 10, 20 ans pendant les années noires, les années 90, et vivent avec ses fantômes. Et le cinéma comme une manière de comprendre les choses, de créer des rapports autres.

Rencontre avec des cinéastes algériens qui n’ont de cesse de montrer l’Algérie dans son présent, de dresser le portrait d’une société en mouvement, et d’inscrire leur outil caméra dans une tradition de recherche cinématographique. S’autoriser une grande liberté de proposition et porter un intérêt marqué pour les questions sociales et de territoire, simplement.

La programmation « Regards sur l’Algérie » est l’occasion d’une discussion avec Hassen Ferhani, talentueux réalisateur de Dans ma tête un rond point, filmé au coeur des abattoirs d’Alger, Djamel Kerkar, formé au cinéma au Maroc après des études d’économie, et auteur de Atlal, un film impressionnant sur la guerre civile et ses démons, Mohamed Ouzine, qui interroge avec le beau Samir dans la poussière un pays qui n’est pas le sien, mais celui de son père, et Habiba Djahnine, réalisatrice d’un documentaire admirable, Lettre à ma sœur, sur les années de terrorisme, fondatrice des rencontres cinématographiques de Béjaïa et à l’initiative de la formation de cinéma Béjaïa Docs.

Ensemble, nous dresserons une cartographie du cinéma du réel algérien actuel, et de ses écritures.

Rencontre animée par Pauline David, programmatrice du cycle « Regards sur l’Algérie ».

Rencontre organisée par Le P’tit Ciné – Regards sur les Docs, en collaboration avec l’ERG (Ecole de Recherche Graphique) et la Scam Belgique.