Inscrivez-vous à notre newsletter :

Audaces iconoclastes / 40 ans ciné en atelier 18 avril 2017 - 18 avril 2017

I comme Iran


40 ANS DE CINEMA EN ATELIER

Le producteur Jean-Claude Batz a un jour rêvé de mettre en place « des petites communautés naturelles et autonomes mues par un projet commun, rassemblées par des affinités électives, organisées en structure légères, appuyées sur des infrastructures de production et de diffusion soutenues par l’aide publique, des communautés artisanales ouvertes et accueillantes au monde extérieur, dont la taille, petite, assurerait la vitalité, le dynamisme, la souplesse ». En un mot : les ateliers.

Leur mission commune - aider le développement, la production et la diffusion des film d’auteurs en Belgique francophone– s’organise selon trois types d’accompagnement : les ateliers créés directement au sein des écoles de cinéma (INSAS, IAD, La Cambre ou A.P.A.C.H), ceux d’accueil (CBA et WIP), chargés de coproduire des projets de films documentaires, et les ateliers de production (AJC !, Camera-etc, CVB, Dérives, Graphoui, Gsara et Zorobabel), ouverts autant aux projets de films du réel, d’animation, expérimentaux que de fiction, chacun affichant une identité propre et forte.

Plus de 40 ans après leur lancement, il est temps de mesurer l’importance des ateliers dans le paysage audiovisuel belge en revisitant leurs histoires de production, et de (re)découvrir les pépites dont ils ont permis la création.

Programmation : Pauline David et Muriel Andrin, assistées de Laure Bioules, Cannelle Grosse, Ferdinand Bouillard, Kévin Giraud-Yancy (comité de sélection).

Partenaires

Un projet à l’initiative de l’AAAPA

<p><a href="http://www.aaapa.be/" class='spip_out' rel='external'>http://www.aaapa.be/</a></p>

en collaboration avec la Cinematek

<p><a href="http://www.cinematek.be/" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>www.cinematek.be</a></p>

18 avril 2017, 19h00

Pour cette séance, les réalisatrices se font personnages et nous offrent deux films documentaires qui mettent en jeu les notions de représentations : celles des patronnes et des employées pour Inès Rabadan, dans son film sur le travail ménager à domicile Karaoké Domestique, celle d’un professeur de langue et de son élève sur fond de révolution islamique iranienne pour Sanaz Azari avec I comme Iran. Deux films très différents en apparence mais dont les jeux filmiques et la fine intelligence travaillent tout autant leurs spectateurs.

La séance sera introduite par Cyril Bibas (CVB), en présence des réalisatrices (sous réserve )

  • Karaoké domestique

    (Karaoké Domestique)
    Inès Rabadan, Belgique, 2013
    Dans toutes les maisons, quelqu’un doit ranger, nettoyer, lessiver. Mais qui ? La réalisatrice se fait ici personnage et met en jeu nos représentations des patronnes et des employées. Un documentaire déstabilisant. Un film réalisé en coproduction (...)
  • I comme Iran

    Sanaz Azari, Belgique, 2014
    Bruxelles, dans le huis clos d’une salle de classe. À partir d’un manuel datant de la révolution islamique, la réalisatrice apprend à lire et écrire le persan, sa langue maternelle. Progressivement le didactisme des leçons est détourné en un collage (...)
18 avril 2017, 21h00

Films d’école de réalisateurs ayant depuis fait un beau bout de chemin, les courts métrages de cette séance posent un regard décalé et tout à fait personnel sur une étrange Belgique : des regards subversifs d’Olivier Smolders - Neuvaine - et de Rémy Belvaux - Génération Raymond - aux mondes musicaux dystopiques de Trombone en coulisses et de Coda, ces films explosent les codes et dépeignent un miroir quelque peu cassé de notre réalité, avec un humour noir certain.

La séance sera introduite par un représentant de l’atelier de production de l’INSAS, en présence des réalisateurs (sous réserve).

  • Neuvaine

    Olivier Smolders, Belgique, 1983
    Un écrivain se retire dans le collège de son adolescence afin de retrouver son imaginaire perdu. Le premier film d’Olivier Smolders dévoile la genèse d’un cinéma et d’un regard subversif sur le monde. Un film de fin d’étude réalisé à (...)
  • Trombone en coulisses

    Hubert Toint, Belgique, 1988
    Pour faire partie de la troupe royale des trombones du royaume, les musiciens sont prêts à tout. Une plongée loufoque dans un univers dystopique, emprunt d’humour noir et de musique. Un film de fiction réalisé au sein de l’atelier AJC. Lire (...)
  • Coda

    Ewa Brykalska, Belgique, 2012
    Bruxelles demain (?) : un Conservatoire de musique abandonné au milieu d’un quartier défiguré, réduit à l’état de champ de bataille. Néanmoins, au milieu de cette ambiance apocalyptique, deux femmes trouvent encore à partager des moments de grâce (...)
  • Génération Raymond

    Rémy Belvaux, Belgique, 1990
    Une équipe de cinéma suit les faits et gestes d’un tueur décontracté… Le premier film de Rémy Belvaux arrive tout près de chez vous ! Un film (fiction) de fin d’étude réalisé à l’INSAS.
Projection : Mixte