Inscrivez-vous à notre newsletter :

Manifeste d’Oberhausen - à la marge 0000 - 0000

7 décembre 2012, 22h00

En plus de 50 films, Alexander Kluge n’a cessé d’explorer d’une manière extrêmement inventive les liens entre documentaire et fiction. Les trois portraits présentés ici, qui da- tent tous de la fin des années 1960, n’y font pas exception.

Projection : 16mm
14 décembre 2012, 20h00

La troisième édition du festival de films expérimentaux Exprmntl a lieu à Knokke-le-Zoute en 1963. Die Parallelstrasse, de Ferdinand Khittl, obtient Le Grand Prix. Fait exceptionnel puisque c’est le premier long métrage allemand à être primé dans un festi- val international depuis la fin de la guerre ! D’autres signataires y montrent également leurs films en compétition, ou en présélection. Nous vous les montrons ici, avec, en supplément, le film d’animation de Walerian Borowczyk (Renaissance), qui passera d’ailleurs un an plus tard à Oberhausen.

Séance introduite par Xavier Garcia Bardon, programmateur de cinéma expérimental et auteur de Exprmntl. Festival hors normes. Knokke 1963, 1967, 1974, Revue Belge du Cinéma, 43 (Décembre 2002).

Projection : Mixte
14 décembre 2012, 22h00

A la suite du refus de Machorka-Muff en 1963 au festival d’Oberhausen, Jean-Marie Straub avait distribué des tracts dénonçant “le manque d’intérêt pour la démocratie” de la part du festival. En 1965, Straub prit à nouveau position en protestant contre le fait que des films “dont les réalisateurs avaient osé respecter le réel” avaient été refusés.
Il organisa une séance parallèle à minuit avec quatre de ces films : trois de Peter Nestler et le premier film de l’équipe Thome-Lemke-Zihlmann. Nous vous la présentons.

  • La réconciliation

    (Die Versöhnung)
    Rudolf Thome, Allemagne, 1964
  • Rédactions

    (Aufsätze)
    Peter Nestler, Allemagne, 1963
    Les écoliers d’un village de l’Oberland bernois lisent à haute voix leurs propres rédactions : ils y racontent avec une lucidité toute enfantine le long trajet jusqu’à l’école, le lait distribué aux récréations, les bagarres dans la (...)
  • Mülheim/Ruhr

    Peter Nestler, Allemagne, 1964
    Le film voyage à travers les mines, les terrils, les dépôts, les corons et les estaminets de la ville de Mülheim, quelques années seulement après les premières fermetures de mines de la Ruhr.
  • Un village change de visage

    (Ödenwaldstetten, ein Dorf verändert sein Gesicht)
    Peter Nestler, Allemagne, 1964
Projection : Mixte