Inscrivez-vous à notre newsletter :

Rétrospective Claire Simon 15 avril 2007 - 8 mai 2007

Le P’tit Ciné suit depuis longtemps le travail de Claire Simon, dont les films naviguent avec intelligence à la frontière du documentaire et de la fiction et dont la réflexion nous semble l’une des plus intéressantes et justes dans le cinéma contemporain.
À travers la diffusion de plusieurs de ses longs et courts métrages, et d’un long entretien publié en 2002, un rapport de fidélité s’est installé avec la cinéaste. C’est donc dans un esprit de continuité que le P’tit Ciné a sorti son dernier film à Bruxelles, Liège, Mons et Namur et vous propose une petite rétrospective - non exhaustive...
Née à Londres et élevée dans le Var, elle étudie l’ethnologie, l’arabe et le berbère. Autodidacte, elle apprend le cinéma par le biais du montage et tourne parallèlement des courts-métrages de manière totalement indépendante. Parmi ses films les plus remarqués, on se souvient de La Police en 1988 ou de Scènes de ménage en 1991. Elle découvre la pratique du cinéma direct aux Ateliers Varan et réalise plusieurs films documentaires. Les Patients, Récréations, et Coûte que coûte qui seront primés dans de nombreux festivals. Ces deux derniers films sortiront en salle et résonneront avec d’autres, comme le signe d’une poussée du documentaire dans le cinéma français.
En 1997 elle présente à la Quinzaine des Réalisateurs son premier long métrage de fiction Sinon Oui, histoire d’une femme qui simule une grossesse et vole un enfant. Elle réalise pour Arte un film avec les élèves du TNS au Parlement Européen, Ça c’est vraiment toi, mi-fiction mi-documentaire qui recevra au festival de Belfort les grands prix du documentaire et de la fiction. Après une expérience théâtrale, elle renoue avec le documentaire en tournant 800 km de différence / romance et Mimi (Festival de Berlin 2003). Ça Brûle a été sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2006.

"Dans mon travail documentaire, j’ai essayé de trouver des situations de fiction, non pas au sens où il y aurait des acteurs, mais où la référence serait la fiction. J’ai essayé de filmer des gens qui étaient d’une certaine manière travaillés par la mythologie de la fiction. (...) J’ai toujours dit que Coûte que coûte était lié aux films noirs américains, que Récréations c’était pour moi Shakespeare. Mimi est lié à Perec et 800km de différence à Eustache ou à Renoir. (...) Je me souviens une fois, (...) je parlais à des ethnologues et je voyais bien que la différence entre eux et moi c’est que moi je pense à Hitchcock, à Scorsese, ou à Godard quand je tourne. Eux, ils pensaient en termes de sociologie, d’ethnologie. Donc forcément ils ne voyaient pas du tout les personnages dans le même état d’esprit que moi." Extrait de l’entretien publié dans Les Carnets de Filmer à Tout Prix 2004

Pour télécharger le pdf reprenant cette programmation cliquez ici :

PDF - 122.8 ko
  • 800km de différence/Romance

    Claire Simon, France , 2001
    Manon a 15 ans. En vacances, elle a rencontré Greg, 17 ans. Lui habite Claviers, petit village du Haut Var, elle, Paris. Il prépare un brevet d’études professionnelles en carrosserie. Greg et Manon sont amoureux. Pendant l’été, il aide son père qui (...)
  • Ça brûle

    Claire Simon, France , 2006
    24 juin, bientôt les vacances et c’est déjà l’été. Les adolescents d’un village du sud de la France, en quête de sensualité, s’essaient au désir. Plus solitaire, Livia, une jeune cavalière de 15 ans préfère être transportée, emportée, consolée par son (...)
  • Récréations

    Claire Simon, France , 1992
    Il existe une sorte de pays, si petit qu’il ressemble un peu à un théatre. Il est habité deux ou trois fois par jour par son peuple. Les habitants sont de petite taille. S’ils vivent selon des lois, en tout cas ils n’arrêtent pas de les remettre en (...)
  • Coûte que coûte

    Claire Simon, France, 1995
    Lorsque l’histoire commence, Jihad vient de monter une petite boîte de plats cuisinés, dans la zone industrielle de Saint-Laurent-du-Var, à coté de Nice. Ca fait six mois qu’il produit et vend aux grandes surfaces des farcis niçois, de la paella, du (...)
  • Sinon Oui

    Claire Simon, France, 1997
    Une femme fait croire par hasard à son mari qu’elle est enceinte... Jour après jour, elle simule le comportement d’une femme enceinte, sans savoir où tout cela va la mener. Tout ce qu’elle fait ou dit ne fera que confirmer cette certitude : un enfant (...)
  • Mimi

    Claire Simon, France, 2002
    "Mimi n’est pas une vedette, c’est quelqu’un. J’ai voulu faire un film de la vie de Mimi. De la vie de quelqu’un, donc. M’attacher le plus possible à cette singularité afin d’y rencontrer le romanesque d’une vraie vie. Que j’allais découvrir en la (...)
  • Les Patients

    Claire Simon, France, 1975
    L’émouvante dernière tournée d’un médecin. À ses côtés, la réalisatrice capte mille petites et grandes histoires de la souffrance humaine au quotidien. Le docteur Jean-Marie Bouvier est médecin généraliste dans une ville de province. Il doit prendre sa (...)