Inscrivez-vous à notre newsletter :
Home /

Jagdfieber + Putain Lapin + Le barbier + Welkom + Les cheveux coupés

La chasse, c’est moins le fait de tirer qu’un véritable processus : un jeu de patience, de stratégie, d’instinct, de regard et d’adrénaline. A l’image de Jagdfieber, premier film de la sélection, les cinq cinéastes de cette séance, autant documentaires (Les cheveux coupés et Le barbier) que de fictions (Welkom et Putain lapin), prennent le temps de trouver la juste distance avec leurs personnages et les situations proposées, comme pour mettre en lumière chacun à leur manière tout l’absurde de nos comportements.

La séance sera introduite par un représentant de l’Atelier de Jeunes Cinéastes AJC !, en présence des réalisateurs ( sous réserve ).

Projections

  • Jagdfieber

    Alessandro Comodin , Belgique, 2008
    La chasse, c’est moins le fait de tirer qu’un véritable processus : un jeu de patience, de stratégie, d’instinct et d’adrénaline. La fièvre de la chasse est un état où l’on redevient aussi animal que la bête que l’on cherche. Un film de fin d’étude réalisé (...)
  • Putain lapin

    Guérin Van de Vorst , Belgique, 2010
    Une putain rencontre un lapin - enfin, un ours - en chagrin d’amour. Une vision surréaliste de l’amour et de la ville. Une fiction réalisée au sein de l’AJC.
  • Le barbier

    Julie Descarpentries , Belgique, 2008
    Roger, 80 ans, est coiffeur bénévole dans un centre d’accueil pour itinérants (sans abris au Quebec) à Montréal. Dans cette bulle coupée du monde qu’est le salon de coiffure s’installe une relation particulière entre Roger et ses clients. Un film de fin (...)
  • Welkom

    Pablo Muñoz Gomez , Belgique, 2013
    Jorge aime son père. Son père aime une poule. Jorge n’aime pas la poule, il veut la mettre dans un poulailler. Avant de construire ce poulailler, Jorge doit se procurer un permis de bâtir. Mais difficile d’obtenir quelque chose quand son jardin est (...)
  • Les cheveux coupés

    Emmanuel Marre , Belgique, 2010
    D’un intérieur bruxellois à l’autre, des enfants se font couper les cheveux par leurs parents. Entre le travail du parent qui doit « réussir » la tête de son enfant et l’abandon ou là résistance de l’enfant condamné à l’immobilité, naît un lien (...)