Inscrivez-vous à notre newsletter :

Daniele Segre 11 mars 2012 - 11 mars 2012

11 mars Ecoutes radiophoniques : deux documentaires sur le travail Daniele Segre
15h00 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Deux documentaires sonores diffusés dans le cadre d’une après midi de réflexion sur la création radiophonique. Rencontre et discussion avec leurs deux réalisateurs.

Des abattoirs à abattre : anatomie du propre et de l’impropre (Maxime Coton, 2012, 45’, Belgique, Production BNA-BBOT)

Le documentaire nous plonge à l’intérieur d’un univers craint et fantasmé. Celui d’un abattoir. A travers les sons et l’histoire des abattoirs d’Anderlecht, c’est un peu plus d’un siècle d’évolution historique qui se dessine. Le rapport à la mort, à la consommation, l’évolution des métiers de l’industriel, tout est cristallisé dans cette immense place que sont les abattoirs et autout desquels, quotidiennement, des gens vivent et travaillent.

Le menuisier (Stéphane Dupont ; Belgique, 2006, 32’)

Le réalisateur va à la rencontre d’un menuisier dans son atelier.

Film : Dynamite Daniele Segre
18h00 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Film présenté dans le cadre du cycle " Monde ouvrier - attention danger ! "

Dynamite

Daniele Segre, Italie, 1994

En 1994, à Nuraxi Figus en Sardaigne, Daniele Segre passe un mois avec les mineurs de la Carbo Sulcis en grève, par quatre cent mètres de fond à la seule lumière des lampes frontales des casques.

Film : Sic Fiat Italia (Ainsi soit-il Italie) Daniele Segre
20h00 , Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Film présenté dans le cadre du cycle " Monde ouvrier - attention danger ! "

Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur Daniele Segre et Mateo Alaluf, sociologue du travail.

Ainsi soit-il Italie

(Sic Fiat Italia )
Daniele Segre, Italie, 2011

En janvier 2011, les salariés des usines Fiat à Mirafiori, bastion des luttes ouvrières dans les années 70, acceptaient à l’issue d’un référendum imposé par la direction de sacrifier les droits qu’ils avaient conquis pour éviter la fermeture de l’entreprise.