Inscrivez-vous à notre newsletter :

14 mars 0000 - 0000

14 mars Soirée : hommage au pédagogue Jacques Duez 14 mars
20h15 , Cinéma Arenberg ( Voir les accès et tarif )

3 films présentés dans le cadre d’une soirée hommage au pédagogue Jacques Duez et à son travail à l’écoute des enfants.

Professeur de morale en école primaire, et passionné de cinéma, Jacques Duez a placé la caméra au cœur de son dispositif pédagogique, et utilisé la vidéo comme medium de communication avec, et entre, ses élèves. Témoin émerveillé d’une pensée qui s’éveille chez ces enfants, Jacques Duez a filmé pendant plus de 20 ans les discussions et les débats qu’il organisait dans le cadre de son cours et fait circuler ces images entre les différentes classes où il enseignait. En 2001, Wilbur Leguèbe et Agnès Lejeune retraçaient son aventure humaine dans la formidable série documentaire : Journal de classe.

La soirée fut l’occasion de (re)voir le premier épisode de la série, ainsi que quelques autres beaux documents filmés par l’enseignant au cours de sa carrière...et discuter avec des pédagogues, et amis de Jacques Duez, de son approche de l’enseignement, et ses apports à la vie scolaire.

Programmation organisée en collaboration avec Emmanuel Massart, de l’asbl Des images.

Projection précédée d’une introduction au travail de Jacques Duez par Philippe Beague, psychologue, psychanalyste, et directeur de l’Association Françoise Dolto. Et soirée ponctuée de quelques autres rares documents filmés.

Premières audaces

Premier épisode de la série Journal de classe qui raconte l’histoire singulière d’un cours de morale laïque dispensé depuis 1969 par Jacques Duez, dans des petites écoles de village. Dans ce premier épisode, les réalisateurs posent les bases de la démarche pédagogique de cet instituteur hors norme.

Enfant mon ancêtre

Jacques Duez, Belgique, 2005

En 1987, Frédéric a 7 ans. Sa raison le pousse à ne pas vouloir devenir vieux, qui rime avec “sérieux”. 20 ans plus tard, Jacques Duez et Frédéric se retrouvent pour visionner les vidéos de son enfance. En se revoyant à l’écran, le jeune homme mesure la distance entre l’enfant astucieux qu’il était et l’adulte qu’il est devenu, et s’attache à retrouver ce drôle de petit bonhomme.

Drôle de boulot que le boulot de bourreau

Jacques Duez, Belgique, 1998

Mené et filmé par un pédagogue singulier, Drôle de boulot... raconte en 15 minutes le métier de professeur de morale laïque, la jouissance de l’échange libre entre élèves et enseignants, mais aussi les défis de ce métier : comme transmettre sans imposer, aider l’enfant à organiser sa pensée et se poser les questions éthiques qui lui permet- tront d’avancer. Une belle leçon de pédagogie.