Inscrivez-vous à notre newsletter :

Automne 2010 21 septembre 2010 - 9 décembre 2010

Le P’tit Ciné à 15 ans !

Une rentrée foisonnante, en forme de programmation anniversaire, c’est ce à quoi nous vous avons invité au long de l’automne 2010. Pour fêter ce chemin parcouru ensemble, avec vous, quoi de mieux que de continuer à jouer la carte de la transmission, en proposant un libre choix de programmation à trois cinéastes dont les démarches documentaires ont influencé – en tout cas porté – les problématiques défendues par Le P’tit Ciné : Claire Simon, Claudio Pazienza et Denis Gheerbrant.
Offrir à des réalisateurs que nous aimons un espace de partage avec vous autour de films de leur choix, c’est aussi rappeler les fondamentaux de notre structure de diffusion, passeur entre des cinéastes qui pensent leur art pour interroger au mieux le monde, la vie qui les entoure, et des spectateurs attentifs, ouverts à la découverte.
Chaque auteur sollicité a proposé un court métrage et un long métrage. Les courts métrages furent montrés au cours d’une même soirée, festive, en présence de nos trois amis, venu présenter leur sélection. Les longs métrages furent projetés au cours de l’automne sur les écrans des trois salles de cinéma partenaires, le cinéma Arenberg, la Cinematek et l’Espace Delvaux, avec lesquels nous collaborons depuis plusieurs années déjà avec un plaisir sans cesse renouvelé.
15 ans, c’est aussi l’âge des envies expérimentées, ce que nous faisons, en nous lançant dans un projet qui nous tient à cœur depuis longtemps : l’organisation d’ateliers de réflexion sur l’image documentaire, avec, pour commencer, un séminaire professionnel (néanmoins également ouvert à tout public intéressé) pour réfléchir la mise en scène...du son dans le cinéma “du réel” -... Et en contrepoint pied de nez, un beau film de la photographe Pilar Arcila sur un artiste de radio, Yann Paranthöen. Une programmation automnale complétée par l’avant-première du nouvel essai cinématographique de Monique Quintart, et d’autres séances fortes, en compagnie de Johan van der Keuken, James Agee ou encore Georges Perec (l’occasion par ailleurs d’un nouveau partenariat de programmation, avec l’espace Magh).
Partager ce moment anniversaire avec vous, c’est également bien sûr rappeler la douce énergie créatrice des fondateurs du P’tit Ciné, Pascal Delaunois, Monique Quintart, Donald Sturbelle et Anne Weisshaupt, et le formidable travail accom- pli par Javier Packer-Comyn, qui, s’inscrivant dans leurs pas, en a porté avec grâce les ambitions au quotidien pendant de nombreuses années, pour en faire le lieu d’échanges et de découvertes que vous connaissez.

Pour télécharger le pdf reprenant cette programmation cliquez ici :

PDF - 283 ko
  • The quiet one

    Sidney Meyers, Etat-Unis, 1948
    Fiction documentaire portée par une bande d’acteurs non professionnels, The Quiet One rend compte des atermoiements d’un jeune garçon de Harlem confronté à une société dont il n’a pas les clefs, et l’accompagne au moment où, dépassé par sa propre (...)
  • L’oeil au dessus du puits

    Johan van der Keuken, Pays-Bas, 1988
    En Inde, au Kerala, Johan van der Keuken filme diverses situations d’enseignement ou d’apprentissage : les cours d’une école de danse, de chant, d’art martiaux, une école védique, une scène de théâtre. En contrepoint, la circulation de l’argent à travers (...)
  • Et voilà le travail

    Florette Eymenier, France, 2009
    Un film en clin d’œil à notre manifestation Regards sur le travail pour commencer. “Un petit film qui met en forme le travail du XXI° siècle : Et voilà le travail. Un film sur la "nouvelle économie" qui trouve son principe formel dans la désincarnation (...)
  • Dans le noir

    Serguei Dvortsevoy, Russie, Finlande, 2004
    "Voici un film magnifique autour d’un homme, c’est un russe soyez en sûr !, qui vit seul dans une banlieue sinistre, il est aveugle et il partage sa vie avec son chat. Et son chat c’est un peu Marylin Monroe. C’est à dire une splendeur qui le rend (...)
  • The present

    Robert Frank, Suisse, 1996
    “Fragments d’un journal filmé. Fragments habités par la voix rauque, sèche, ironique de Frank. Plans vibrants, flous / nets, courts, distillant en 27 minutes sautes d’humeurs, traces de saisons, pudeur, rage, signes distincts de la mort à l’œuvre. (...)
  • Une vi(ll)e habitée

    Monique Quintart, Belgique, 2010
    “C’est un street movie, un chemin que je trace dans Bruxelles, à la recherche de ce que signifie habiter un lieu. Avec une amie écrivain, je parcoure le quartier de mon enfance, évoquant les personnes qui y ont vécu. Ce trajet personnel est mis en (...)
  • Les Belovy

    Viktor Kossakovsky, Russie, 1993
    “Soliloques, pleurs, lamentations, tirades philosophiques d’un frère alcoolo (Mikhail) et d’une sœur veuve (Anna) vivant sous le même toit, dans la même ferme. Esseulés, les protagonistes labourent leurs champs, chérissent une vache capricieuse, font (...)
  • Chronique d’un été

    Jean Rouch, Edgar Morin, France, 1961
    “Pourquoi Chronique d’un été ? Tout simplement parce que Chronique d’un été est inépuisable : il est de certains films comme de livres ou de peintures, ils se trouvent juste au point de rencontres entre des forces qui en font des repères. Un des (...)
  • Masterclass : La mise en scène du son dans le cinéma documentaire

    ,
    Atelier - journée professionnelle autour de l’écriture du son dans le cinéma documentaire, en compagnie de Daniel Deshays, ingénieur du son, responsable de l’enseignement du son à l’ENSATT - Lyon et animateur notamment du séminaire Territoires sonores, (...)
  • Récits d’Ellis Island

    Georges Perec, Robert Bober, France, 1980
    À moins d’un kilomètre de la statue de la Liberté, l’île d’Ellis Island, à l’embouchure de l’Hudson à New York, a été entre 1892 et 1954, l’unique voie d’accès aux Etats-Unis pour des millions d’immigrants qui rêvaient de jours meilleurs. Avec Récits d’Ellis (...)
  • Au fil du son, un portrait de Yann Paranthoën

    Pilar Arcila, France, 2007
    La photographe Pilar Arcila accompagne le documentariste radiophonique Yann Paranthoën dans son travail. Ses créations sonores, savantes alliances de poésie et de captation du réel, mettent en avant l’empreinte de sons aujourd’hui disparus et nous (...)
  • Bandits à Orgosolo

    Vittorio De Seta, Italie, 1961
    Michele est berger. Injustement suspecté de vol et de meurtre, il est contraint de prendre le maquis. Dans sa longue fuite vers les pâturages isolés de la Barbagia, il perd tout son troupeau. Une nuit, poussé par le désespoir, il pénètre dans (...)