Inscrivez-vous à notre newsletter :

Mon travail c’est une lutte 0000 - 0000

  En bataille Mon travail c’est une lutte

En bataille

Eve Duchemin, Belgique, 2016

Portrait d’une directrice de prison dans le Nord de la France. Comment garder le cap de ses convictions face aux difficultés du métier ?

Sélectionné au Festival International du Film Francophone de Namur - FFIF 2016

Jeunesses françaises Mon travail c’est une lutte

Jeunesses Françaises

Stephan Castang, France, 2011

Face à leur conseiller d’orientation, déroutant, des jeunes tentent d’expliquer leurs projets de vie professionnelle et espèrent trouver une oreille attentive.

Festivals :
Prix de la Compétition Décalée du Festival du Cinéma Européen de Lille 2012.
Mention spéciale pour l’ensemble de l’interprétation au Festival « C’est trop court » de Nice 2012.
Prix du public et Grand prix Kinoma 2012.
Prix du GNCR et Mention spéciale du Jury au Festival Côté Court de Pantin 2013.

Bureau de chômage Mon travail c’est une lutte

Bureau de chômage

Une administration, des bureaux cloisonnés, des personnes assises en vis-à-vis. D’un côté de la table, des chômeurs. De l’autre, des contrôleurs. L’enjeu des entretiens : le maintien des allocations de chômage. La rigidité de la procédure s’oppose à la singularité des hommes et des femmes qui y sont soumis.

Lire la critique de Cinergie (Léo Dupont) sur le film : ICI

Sélection et prix :
Festival International du Film Francophone - Namur, Octobre 2015
Festival Filmer à Tout Prix - Bruxelles, Novembre 2015, Prix Cinéart
Festival Ramdam - Tournai, Janvier 2016
Festival Elles Tissent La Toile - Charleroi, Mars 2016

Des terrils et des Turcs Mon travail c’est une lutte

Des terrils et des Turcs

Jean-Michel Barjol, Belgique, France, 1967

Le film se veut un instantané de la vie à l’ombre des terrils des immigrés turcs venus travailler en Belgique dans les années soixante. Produit à l’époque en collaboration avec l’institut de sociologie de l’ULB et le ministère du travail, il nous livre un passionnant témoignage sur les conditions de vie des travailleurs étrangers dans les régions minières, et aussi du regard alors posé sur eux par leur pays d’accueil, relevant avec une bienveillance toute paternelle l’insolite de leurs pratiques culturelles.

Bernadette, Anne, Claudine et leurs camarades Mon travail c’est une lutte

Bernadette, Anne, Claudine et leurs camarades

Marian Handwerker, Belgique, 1978

Le film donne la parole à des ouvrières qui témoignent de leurs vies professionnelle et familiale. Elles livrent à l’écran une réflexion lucide et toujours d’actualité sur leur condition de femme, les obligations et avancées obtenues tant dans le monde du travail qu’au sein de leur propre foyer.