Inscrivez-vous à notre newsletter :

Stefano Savona 14 février 2012 - 8 mai 2012

Le P’tit Ciné s’est associé au Festival Millenium et à Zin TV pour une programmation de films de Stefano Savona et une masterclass en sa compagnie (Palazzo delle Aquille – Grand Prix du Cinéma du Réel 2011 ; Plomb durci – Prix spécial du jury au Festival de Locarno 2009 ; Carnet d’un combattant kurde – Prix international de la Scam au Cinéma du Réel 2010...) pour mieux connaître le travail d’un cinéaste italien pour qui le politique est un acte cinématographique (et vice et versa).

Pour télécharger le pdf reprenant cette programmation cliquez ici :

PDF - 707.5 ko
Programme "Regards sur le travail" - 2012

Partenaires

Une programmation montée en collaboration avec <p><a href="http://www.zintv.org/" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>http://www.zintv.org</a></p> et

14 février 2012, 20h30
Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )

Film introduit par Rajae Essefiani, en charge des matières internationales, et notamment du monde arabe, pour le Ministre-Président de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Tahrir (Place de la Libération)

    Stefano Savona, France, Italie, 2011
    Le Caire, février 2011 : sur la place Tahrir occupée jour et nuit, on résiste, on apprend à discuter et à lancer des pierres, à inventer des slogans, à défier l’armée et à préserver le territoire conquis – un espace de (...)
19 avril 2012, 21h00

En présence de Stefano Savona

  • Carnets d’un combattant kurde

    Stefano Savona, France, Italie, 2006
    Akif a quitté l’Allemagne pour rejoindre la guérilla du PKK. Son groupe traverse les montagnes du Kurdistant irakien pour rejoindre les zones de combat à la frontière turque. Le groupe compte deux filles et deux garçons. Autour des feux, à la tombée (...)
20 avril 2012, 16h00

Masterclass : Stefano Savona

MASTERCLASS "Filmer l’espace politique : portrait de groupes sociaux en mouvement"

Stefano Savona est un cinéaste qui travaille à capter au plus près la vie de la cité, et les relations humaines qui la fondent. Que ce soit auprès des combattants kurdes (Carnet d’un combattant kurde – 2006), des populations de Gaza (Plomb durci – 2009) ou plus récemment aux côtés des révolutionnaires de la place Tahrir en Egypte (Tahrir, Place de la Libération – 2011), il s’attache à mettre en place les dispositifs filmiques essentiels permettant l’émergence de la parole, à donner à la personne filmée le cadre nécessaire pour dire sa propre représentation du monde. Sa réflexion sur la mise en scène de la parole s’inscrit dans une démarche politique, qui tend à interroger le fonctionnement de nos sociétés, et des communautés qui les composent.

Interviewé l’année dernière sur son film Palazzo delle Aquile (2011), magistral, Stefano Savona résumait ainsi son approche documentaire :

« Je voulais rechercher la dimension politique qui existe dans chacun de nous. Je suis convaincu que le privé ne peut pas être filmé par le documentaire, car dès que l’on est en groupe, notre discours devient politique. Je cherchais donc un milieu où l’on aurait pu étudier cette question presque comme dans un laboratoire, et je suis allé le chercher dans ma ville natale, Palerme  ». (Entretien accordé au Journal du Festival Cinéma du Réel – mars 2011).

Au-delà de ses réussites filmiques, c’est un cinéaste attentif à l’autre, qui doute, se questionne et interroge le cinéma et son propre cinéma en permanence que nous vous proposons de rencontrer. En s’appuyant sur des extraits de ses films et son expérience, nous reviendrons avec Stefano Savona sur ses pratiques et écritures documentaires, qui contribuent à faire évoluer par l’image la réflexion démocratique.

De 16h à 18h au CIVA

Une masterclass organisée en partenariat avec Zin TV et le festival Millenium

8 mai 2012, 20h30
Centre culturel Espace Delvaux ( Voir les accès et tarif )
  • Plomb durci

    Stefano Savona, Italie, 2009
    Nous sommes le 6 janvier 2009, 11ème jour de l’attaque israélienne contre la Bande de Gaza. Presque par hasard, une faille imperceptible s’ouvre dans le dispositif imperméable du poste frontalier. Quelques journalistes réussissent à passer ; parmi (...)