Inscrivez-vous à notre newsletter :
Home / Films /

La vie sans Brahim

De : Laurent Chevalier
France, 2001
65'

“Soisy-sur-École est un petit village de l’Essonne de 2000 habitants. C’est là que j’ai connu Brahim, le seul Arabe du village. Le seul, jusqu’à l’arrivée de Mustapha venu y racheter l’épicerie. C’est dans cette petite boutique que se fera la première rencontre entre les deux hommes, à des milliers de kilomètres de leur Maroc natal. Mustapha n’aura de cesse alors de vouloir aider Brahim à remonter la pente. Car, après 22 ans d’exil, Brahim est devenu SDF. Un soûlard vivant dans les bois.” Laurent Chevalier.

“Toute l’image, toute trace, tout signe de Brahim, immigré marocain sans-papier, aurait "naturellement disparu" de l’histoire du monde où on lui laissa si peu de place. Une dignité et une représentation lui sont restituées par le film qu’en complicité et écoute, le cinéaste réalise avec l’ami inconsolable, Mustapha. De Soisy-sous-Ecole à Agadir, se renouent les fils d’une histoire et d’un parcours dans l’entre deux rives. Et s’affichent toutes les ambiguïtés des promesses d’« intégration » des principes républicains Liberté-Egalité-Fraternité, pourtant inscrits sur le fronton de toutes les mairies comme celle de Soisy...”. Didier Husson.

Prix du Film Long au festival Les écrans documentaires Gentilly, 2002.

Programmation